L'Aventure Automobile à Poissy - CAAPY
à compter du 2 mai 2018
45 rue Jean-Pierre Timbaud 78300 POISSY
Tél. 01 30 19 41 15

Permanences téléphoniques assurées :
- le lundi de 9 à 12h
- le samedi de 9 à 11h et de 14 à 17h

ATTENTION

Fermeture temporaire des visites

Depuis fin novembre 2002 nous étions installés dans un bâtiment proche du centre Technique PSA de Carrières-sous-Poissy. Bâtiment spécialement édifié pour nos activités de sauvegarde du patrimoine de l'usine de Poissy et d'aide aux collection-neurs des véhicules construits sur le site. A compter de fin mars 2018, ce bâtiment sera affecté à d'autres missions automobile du Groupe PSA.

Pour préparer notre déménagement, l'ouverture de notre Collection au public a été arrêtée fin décembre 2017. Le transfert de nos activités est programme sur les semaines 15,16 et 17. Début mai nous aurons rejoint le bâtiment D5-1 de l'usine de Poissy pour une mise en sommeil tempo- raire de notre Collection. Dans ce même local, une installation définitive nous est promise pour le second semestre 2019.

Pendant la période transitoire où les visites de la Collection sont suspendues, les autres activités menées par nos bénévoles se poursuivent sans changement, en particulier les recherches permettant l'établissement des attestations constructeur nécessaires à l'obtention d'une carte grise véhicule de collection.
A bientôt dans ce futur espace.

Pour de plus amples renseignements nous écrire : caapy@peugeot.com


Chrysler France

Chrysler France sur le fronton du B3

Le fronton du bâtiment central de l’usine arbore le nouveau nom

1970
Chrysler Corporation par ses acquisitions successives porte sa participation à 99,3% dans le capital Simca. Dans la structure automobile européenne ainsi créée, le 1er juillet, le nom :

« Chrysler France » remplace « Simca » sur le fronton du bâtiment central de l’usine.

Au mois de juillet, deux nouveaux modèles sont lancés : les Chrysler 160 et 180 qui cèderont plus tard la place  aux 1610 et 2 litres.

1971
Le 26 octobre, le cap des 2 000 voitures par jour est franchi.

1972

La production annuelle dépasse pour la première fois 500 000 véhicules. La même année, l’accord Matra-Simca porte ses premiers fruits : victoire aux 24 heures du Mans qui se renouvellera en 1973 et 1974.

Matra-Simca Le Mans

Matra-Simca Le Mans

1973
En mai : lancement de la Matra Simca Bagheera et inauguration de l’usine de Valenciennes (sellerie, panneaux de porte, ensembles de ferrage).

Matra Bagheera

Matra Bagheera

 

 

 

 

1974
Arrêt de la fabrication des 1301-1501 en juin. En octobre le volume de fabrication est de 1 620 véhicules/jour.

1975-1976

1307/1308

Simca Chrysler 1307 GLS

En septembre présentation à Honfleur des nouvelles 1307 et 1308. Les trois modèles présentés ensuite au salon de l’automobile de Paris 1975 ( 1307 GLS, 1307 S et 1308 GT), rencontreront un grand succès commercial et seront élus « Véhicule de l’année 1976 » . C’est le premier véhicule fabriqué à Poissy qui reçoit cette distinction.
Poissy croule, alors, sous les commandes et un nouveau projet d’expansion est annoncé par John Day. L’opération, signée en mai 1976, métamorphose Poissy (15 000 m² supplémentaires sont construits, dont 10 500 m² pour le seul B5).

Poissy se déleste de plusieurs fabrications : les Chrysler 180 remplacées par les Chrysler 2 litres partent à Villaverde (site proche de Madrid), la boulonnerie, les usinages de pignons ou le ferrage de petits éléments sont installés à Vieux Condé, la sellerie est transférée à Valenciennes. Poissy inaugure un atelier de résines pour la fabrication des boucliers de pare-chocs. La même année, le bureau d’études de Carrières-sous-Poissy, engage les études du Projet C2, future remplaçante de la Simca 1100. La mise en place en 1975, par le gouvernement fédéral américain d’une politique d’énergie le « Corporate Average Fuel Economy » (au lieu de taxer l’essence, une réduction des consommations est exigée) où les objectifs sont proches des standards européens. Chrysler Corporation demande l’aide de Poissy. La C6 est trop lourde et trop grande, les évolutions des mesures de sécurité passive nécessitent le renforcement coûteux de la structure. Le 21 avril 1975, l’idée d’une étude commune prend corps et une convention Chrysler Corporation et Chrysler Europe est signée en avril 1976. Cette étude commune, débouche sur deux développements industriels différents moteurs Chrysler et Peugeot pour l’Europe, moteur VW 1800 cm3 pour la Dodge Omni et la Plymouth Horizon. Le modèle européen baptisé Horizon obtiendra le titre de voiture de l’année 1978-79.
Simca avec deux modèles élus voiture de l’année, perd paradoxalement des parts de marché. Poissy est en train de payer cher, très cher, les malheurs de la Chrysler Corporation

Rancho

Matra Simca Rancho

1977

En juin apparition de la Matra Simca Rancho, une voiture « tous chemins » basée sur la plate-forme de la 1100.
La mise en production de la Simca Chrysler Horizon, nécessite l’arrêt du B3, les deux dernières semaines de 1977, pour réorganiser le montage. L’installation de cataphorèse doublée depuis son introduction en 1970, est encore agrandie pour que tous les modèles bénéficient du même traitement anti-corrosion.

1978

 Simca Chrysler Horizon

Simca Chrysler Horizon

Le 2 janvier, lancement de la Simca Chrysler Horizon, qui dès le mois de février atteint les 3,2% de pénétration du marché français. La montée en pleine cadence se fait sur un mois, ce qu’aucune autre marque, en France, ne sait faire. Si le succès du modèle est certain, 91 200 véhicules en 1978 et 222 000 véhicules en 1979, c’est au prix d’un affaiblissement des modèles 1307-1308 dont la production passe de 229 185 véhicules en 1976 à 113 000 véhicules en 1979. Les deux produits se cannibalisent, l’Horizon est plus volumineuse que prévu initialement pour répondre aux exigences de Détroit et possède une habitabilité proche des 1307-1308.

Le 10 août en plein congé annuel, la reprise des Filiales européennes de Chrysler, par Peugeot-Citroën est annoncée. Le nom doit être changé dans l’année qui suit.

1979
Le nom prestigieux de Talbot est exhumé en juillet et relancé à grands renforts publicitaires. La suite se retrouve sous cette marque.

Talbot