L'Aventure Automobile à Poissy - CAAPY
212 boulevard Pelletier
78955 Carrières-sous-Poissy
Les systèmes de navigation ne reconnaissent pas le N° 212. Nous vous conseillons d'utiliser les coordonnées géographiques mentionnées ci-dessous.
directions - carte google
lat 48.941459 long 2.037956

En provenance de Chanteloup prendre à gauche au feu

Tarif 2017

Visite libre : 5 €
Visite guidée : 9 €
Groupes (>10 pers) visite guidée : 5 €
Etudiants , enfants + 10 ans : 5 €
Gratuit pour les moins de 10 ans.

Visites

Nos installations sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

ATTENTION
Pour des raisons de sécurité le portail d'accès à notre bâtiment peut être fermé le samedi.
Son ouverture est à demander via l'interphone (consigne affichée sur le portail).

Sans rendez-vous :

lundi 14h à 17h
samedi 9h à 12h - 14h à 17h.
Visites guidées (1h15 environ) :
le matin à 10h, l'après-midi à 15h

Autres visites possibles :

Renseignements auprès de la "CAAPY" :
- Téléphone : 01 30 19 41 15
(attention : la permanence téléphonique n'est assurée que pendant les heures d'ouverture mentionnées ci-dessus)

- Messagerie : caapy@peugeot.com

ou auprès de l'Office de Tourisme de Poissy.
- Téléphone : 01 30 74 60 65

Fermetures 2017 :

les jours fériés,
le 17 juin (sortie annuelle)
du 1 au 29 août ,
et du 22 décembre au 2 janvier 2018.


L'histoire Peugeot à Poissy

L’histoire commence, bien évidemment, lors du rachat en août 1978 des filiales européennes de Chrysler.

Près d’un an plus tard, en juillet 1979, le nom historique « Talbot » est lancé à grands renforts de publicité, en France, en Angleterre et en Espagne.  Le marché étant difficile, la marque a des difficultés à s’implanter, et les volumes de fabrication chutent, le centre de production de Poissy recourt, massivement, au chômage technique. Des conflits sociaux paralysent cette usine en 1982 et début 1983.

Pour donner de l’activité à l’usine et en synergie avec la fabrication de la Talbot Samba lancée en 1981, Poissy va assembler des coupés 104Z (53 178 exemplaires de ce modèle y seront produits). C’est le premier modèle badgé Peugeot fabriqué à Poissy.

En complément des volumes produits à Mulhouse, certains modèles de la 205 seront également fabriqués à Poissy de 1983 à 1993 (Le premier véhicule de ce modèle est sorti de chaine le 25/11/1983 et 604 557 exemplaires y seront produits).

203 exemplaires de 205 Turbo 16 seront produits dans l’atelier de pré production A10. Avec la version compétition de cette 205 Turbo 16 Peugeot va remporter les titres mondiaux pilotes et constructeurs en championnat du monde des rallyes en 1985 et 1986.

Le premier modèle 100% Peugeot Poissy (nom de code du projet : C28) sera la 309 lancée en octobre 1985. Reprenant beaucoup d’éléments de la 205, ce modèle 2½ corps va redonner de l’activité à Poissy. Un atelier de tôlerie polyvalente sera créé à cette occasion. Ce modèle bénéficiera d’un important remodelage intérieur et extérieur pour l’année modèle 1990. 1 635 132 exemplaires de ce modèle seront produits.

Présentée au public le 17 octobre 1985, la 309 vient de franchir ses 30 ans.

Faute de modèles à son nom, la marque Talbot disparait en 1986.

Poissy sera ensuite désigné « centre pilote » de la 306 (nom de code N3n). Ce modèle fabriqué de 1992 à 2001 (2002 pour le break et le cabriolet) est le successeur de la 309. La 306 a été longtemps une vedette des ventes  Peugeot. La longévité de la fabrication a vu logiquement s’étoffer l’équipement, et la fabrication a suivi l’évolution des techniques.

Restylée en 1997 (nom de code N5n), elle reçoit des optiques plus dynamiques et une nouvelle calandre qui fait la part belle au logo de la marque. Au total 2 845 870 exemplaires de Peugeot 306 ont été produits.

En 1999, le site de Poissy accueille sur ses lignes, la production de la 206, lancée l’année précédente à Mulhouse. Héritière de la 205 (best-seller historique du groupe avec 5 millions d’unités vendues) la 206 connaît un succès commercial immédiat et le site de Poissy complète, en quelques mois, les volumes fournis par Mulhouse.

La 206 côtoie alors sur les lignes de montage de Poissy les quatre silhouettes de la 306 : la berline trois portes, couronnée par la très désirable version S16, la classique berline cinq portes, la plus vendue, la version tricorps essentiellement destinée à l’export, sans oublier bien sûr le séduisant cabriolet dont la caisse est préparée dans l’usine turinoise de Pininfarina.

La Peugeot 206 bénéficie d’un léger restylage en avril 2003 : nouveaux feux avant et arrière, nouvelle baguette de coffre au-dessus de laquelle le lion remonte, calandre façon « alvéoles d’abeilles » à la place de lignes horizontales et amélioration de l’esthétique intérieure.

Le 17 décembre 2012 la production française de la 206+ s’arrête avec la sortie des chaînes de montage de l’usine de Mulhouse de l’ultime modèle. Depuis son lancement, 8 358 217 exemplaires de 206 ont été produits dont 416 927 exemplaires de 206+.

Elle devient ainsi le modèle Peugeot le plus produit de toute l’histoire de la marque devant la Peugeot 205 (5 278 300 exemplaires), et également la voiture française la plus vendue de tous les temps devant la Renault 4 (8 135 424 exemplaires). La production se poursuit toutefois à l’étranger.

La 1007 (nom de projet A08) entrera en fabrication en 2005. Malgré l’intérêt présenté par ce véhicule urbain le succès ne sera pas au rendez-vous. 123 000 exemplaires, seulement, seront produits en un peu plus de 4 années de production. La dernière 1007 a été fabriquée le 24 novembre 2009. Les personnes ayant participé à sa fabrication ont été invitées à la signer. Ce modèle unique a rejoint les réserves de la Collection CAAPY.

Présenté en 2002 le concept Sésame incarnait l’innovation technologique, grâce à ses portes latérales coulissantes électriques, sa boîte 2tronic et son intérieur Caméléo…

La 207 lancée à Poissy au printemps 2006, commercialisée à partir du 6 avril, succède à la 206, et est basée sur la plate-forme de la Citroën C3.

Le lancement de la berline sera suivi par celui du 207SW.

La Peugeot 208 est lancéeofficiellement le 29 mars 2012. Cette nouvelle citadine de la marque remplace la Peugeot 207. Elle est déclinée dès son lancement en trois et cinq portes.

La Peugeot 208 (Projet A9) marque une rupture stylistique avec son aînée : elle bénéficie du nouveau style Peugeot, instauré par Jean-Pierre Ploué, Directeur du style du groupe PSA Peugeot Citroën. Ses lignes sont plus travaillées, plus modernes, et évoquent l’élégance et le dynamisme. Elle est légèrement plus compacte que la 207 grâce à un porte-à-faux avant réduit, et reprend ses équipements tels que l’ESP, le toit panoramique vitré ou les feux à LED, tout en apportant de nouvelles innovations : combiné à vision tête haute, ensemble multimédia GPS à écran tactile…

Le 11 avril 2013 lancement officiel de deux nouvelles versions basées sur la silhouette de la berline 3 portes

- une version sportive : la 208 GTI,

- une version Premium : la 208 XY.

La Peugeot 208 GTi et la Peugeot 208 XY sont les 6ème et 7ème modèles de la marque à obtenir le label  : « Origine France Garantie »

Le label « Origine France Garantie » est remis par l’association Pro France, au terme d’une démarche de certification effectuée par Bureau Veritas. Elle est délivrée aux produits dont l’assemblage final est réalisé en France et dont plus de 50 % de la valeur sont produits également en France. Elle garantit donc aux consommateurs l’origine française des produits qu’ils achètent. Concernant les Peugeot 208 GTi et XY, leur part de valeur produite en France atteint 76 %.

Cette nouvelle labellisation vient souligner l’ancrage industriel de PSA Peugeot Citroën, pour qui la production sur le territoire français est une dimension importante de son identité.

Décembre 2013le centre de production de Poissy affiche un potentiel de fabrication de 400 000 véhicules par an (87 véhicules par heure sur 2 lignes de production). Dédié à la production des véhicules de la plate-forme 1, il fabrique essentiellement des véhicules appartenant au segment B à faibles rejets de CO² : 208 pour la marque Peugeot, C3  pour la marque Citroën et DS3 pour la jeune marque DS.

Nota : en mars 2013 soit moins d’un an après son lancement commercial la 10 000ème 208GTI a été fabriquée à Poissy.
(page revue le 7 janvier 2016)